Contactez-nous
En savoir plus

Définitions et principes

Définition du benchmarking

Le benchmarking est une méthode utilisée de manière continue qui permet d’optimiser les performances d’une entreprise.

Le benchmarking est un étalonnage que le dirigeant utilise pour comparer les processus de gestions de plusieurs sociétés. Préalablement, les personnes qui mènent l’étude déterminent les critères de la comparaison. Ainsi, les employés de l’entreprise peuvent imiter les meilleures pratiques. L’étalonnage dure en moyenne 5 mois.

Les dirigeants essayent de trouver les meilleures idées pour déterminer la stratégie générale de la société. En outre, ils sélectionnent quelques repères dans le but d'imiter le management d’autres entreprises.

Le dirigeant cherche à déterminer également les processus de gestions de son entreprise qui sont les meilleurs de sa branche. Ainsi, l’investissement dans ces derniers sera diminué. Il servira à développer les domaines qui doivent être améliorés.

Le benchmarking permet également de connaitre les objectifs d’une entreprise concurrente. Le benchmarking est utilisé le plus souvent dans le domaine du management de la qualité.


Définition du benchmark

Le benchmark est un outil-marketing chiffré qui sert à évaluer la performance d’une entreprise. Il est souvent utilisé préalablement à la fixation des objectifs d’une entreprise. Le benchmark est un indicateur de plus en plus utilisé dans les méthodes managements modernes.



Les différents types de Benchmarking

En France, les entreprises utilisent de plus en plus les techniques du benchmarking dans tous leurs processus de gestions. Il existe 5 principaux types de benchmarking.

Benchmark interne

Cet étalonnage essaie regrouper les méthodes, les produits et les services similaires dans une organisation. Le dirigeant compare ces dernières dans le but de déterminer les meilleures.

Benchmark concurrentiel

Cette analyse requiert de déterminer les principaux concurrents de l’entreprise. Ensuite, le dirigeant compare les produits et les services de son entreprise à ceux de ces sociétés.

Benchmark fonctionnel

La méthode consiste à comparer les processus de gestion de l’entreprise avec d’autres sociétés qui utilisent des processus similaires mais d’une branche industrielle différente.

Benchmark stratégique

La méthode de ce benchmarking consiste à de rechercher les meilleurs stratégies des partenaires de l’entreprises.

Benchmark générique

Le dirigeant détermine les entreprises qui utilisent des techniques de gestion similaires dans le but d’imiter les meilleurs pratiques de ces dernières.


Avantages et inconvénients des différents types de Benchmarking

  • Benchmarking interne :
  • Il est facile d’obtenir les informations utilisées dans ce type d’étalonnage. En outre, son efficacité est rapide. Toutefois, les processus de gestion qu’il est possible d’améliorer sont rares.

  • Benchmarking concurrentiel :
  • Si le dirigeant identifie facilement et rapidement les partenaires grâce à ce type de benchmarking, les informations qui servent à étalonner sont difficiles à obtenir.

  • Benchmarking fonctionnel :
  • Le dirigeant peut facilement obtenir toutes les informations (confidentielles, stratégiques…) qu’il doit utiliser pour mener son étude. Cependant cet étalonnage ne sert qu’à comparer les coûts.

  • Benchmarking stratégique :
  • Les informations sont obtenues rapidement. Néanmoins, le dirigeant détermine difficilement les partenaires à sélectionner.

  • Benchmarking générique :
  • Le dirigeant peut facilement comparer les processus de gestion. Toutefois, les meilleurs sont difficiles à adapter à l’entreprise.